Cabinet du Dr Lavigne

Implantologie, Parodontologie, Dentisterie Esthétique

Rubrique :  Anatomie dentaire

La dent de sagesse

Les dents de sagesse (ou troisième molaire) sont les dernières dents à sortir sur l’arcade.

 

profil-crane-4Douleur et dents de sagesse

  • Très souvent elles se trouvent bloquées dans leur éruption : la dent peut rester partiellement recouverte de gencive, formant alors une cavité, véritable nid à bactéries qui engendre des infections à répétition.
  • Beaucoup pensent que la dent de sagesse peut aussi pousser les autres dents quand elle manque de place, ce qui entraînerait parfois un encombrement dentaire au niveau des incisives : cet élément n’a jamais été prouvé.
  • Cette dent est souvent absente (agénésie), ou en nombre surnuméraire, sa morphologie est souvent atypique.

 

Quand retirer les dents de sagesse ?

  • Après un traitement orthodontique, pour éviter la migration des dents antérieures par « poussée » des dents de sagesse (non clairement démontré). Le chirurgien dentiste retire alors les dents de sagesse à l’âge de 15-16 ans, elles sont encore à l’état de germe. Cette chirurgie est dénommée germectomie.
  • Après un accident d’éruption et une infection. Il s’agit des péricoronarites, phlegmons et cellulites, kystes péricoronaires, caries de la deuxième molaire, voir résorption de la racine de cette dernière. La dent de sagesse doit alors être retirée.
    Ce sont surtout les dents de sagesse mandibulaires (du bas) qui créent ces pathologies.

 

Comment retirer les dents de sagesse ?

  • Les dents de sagesse peuvent être retirées sous anesthésie locale ou générale.
  • Sous anesthésie locale, le chirurgien dentiste opère en une fois (les 4 ensemble) ou en deux opérations (un côté puis l’autre).
  • Sous anesthésie générale, le chirurgien dentiste opère en une fois. Il s’agit d’un acte ambulatoire : le patient rentre le matin pour ressortir le soir.
  • Dans tous les cas, la décision résulte d’un accord entre le patient et le chirurgien dentiste.
 

A retenir

  • L’éruption des dents de sagesse survient entre 18 et 25 ans et peut s’accompagner de douleur. C’est un phénomène classique.
  • Si ces douleurs persistent, il est important de consulter, il peut s’agir d’un accident d’éruption nécessitant l’avulsion des dents de sagesse.
  • Si après 25 ans, les dents de sagesse ne sont pas sorties, c’est qu’ elles n’existent pas (agénésie) ou qu’elles sont incluses. Dans tous les cas une consultation chez votre chirurgien dentiste s’impose.

Dernière mise à jour le 10/03/2016