L’endodontie

L’endodontie

Le traitement endodontique s’impose lorsque la pulpe devient inflammée ou infectée. L’inflammation et l’infection ont de multiples causes comme les caries, des traitements dentaires répétés sur une même dent ou encore une fêlure ou une fracture dentaire. Un traumatisme (choc) peut également entraîner des dommages pulpaires même si la dent ne présente aucun signe visible de fracture. Si la pulpe inflammée ou infectée n’est pas traitée, cela peut causer :

  • La formation d’un abcès et de pus dans les tissus de la mâchoire ;
  • un déchaussement de votre dent, qui peut finir par tomber ;
  • des fractures de la mâchoire (si le kyste grossit trop) ;
  • des difficultés à mastiquer ;
  • la contamination au reste de vos dents ;
  • une intensification de la douleur ;
  • une fatigue et une fièvre anormales ;
  • la formation de ganglions ;
  • des infections rénales ;
  • des problèmes respiratoires et des maladies cardio-vasculaires ;
  • un abcès cérébral ;
  • des douleurs articulaires ;
  • une sinusite.

Dans certains cas, comme cela arrive pour tout traitement médical, une dent peut ne pas guérir suite au premier traitement pour des raisons variées (canaux minéralisés ou courbes n’ayant pas pu être traités, nouvelle carie exposant l’obturation canalaire aux bactéries entraînant une nouvelle infection de la dent,…). Le retraitement endodontique est alors indiqué qu’il se fasse par la voie conventionnelle (par la dent) ou par voie chirurgicale (accès par la gencive). Ces soins sont tous réalisés sous anesthésie locale.

Les actes relevant de l’endodontie peuvent être remboursés par la sécurité sociale mais bénéficient d’une base de remboursement en totale inadéquation avec le coût du plateau technique ainsi que du temps nécessaire à la réalisation d’une telle procédure. Certaines procédures peuvent être nomenclaturées mais n’ouvrir aucun droit à un remboursement de la part de la sécurité sociale en raison du désengagement de plus en plus important de cette dernière dans le secteur dentaire.

Retour